Le Chanvre : une alternative écologique méconnue

Une alternative écologique méconnue : le Chanvre !

Connaissez-vous la fibre de chanvre ? Connue le plus souvent sous son terme latin « cannabis » cette plante regorge de ressources ! On distingue bien entendu le “cannabis sativa” utilisé pour ses fibres et ses graines du « cannabis indica” plus connu pour sa teneur en THC.

Si vous n’avez jamais entendu parler du chanvre en vêtement c’est normal, cette matière reste assez rare sur le marché français. Partons à la découverte de cette fibre méconnue !

Qu’est-ce que le chanvre ?

Le chanvre est une plante ancestrale connue depuis la période du néolithique. Cultivée autrefois pour sa fibre textile dans la marine et l’habillement. Elle l’était aussi pour ses graines dans la médecine et l’alimentation. Jusque dans les années 60, les agriculteurs possédaient souvent une petite parcelle de cette culture pour leurs besoins personnels. On filait et tissait encore à la ferme. L’arrivée du prêt-à-porter en fibres synthétiques et du coton a porté un coup d’arrêt à la culture du chanvre en France et en Europe. Au fil du temps, son utilisation a également été de plus en plus restreinte en raison de ses propriétés psychotropes. Ses deux utilisations majeures sont l’usage de ses fibres/graines et l’usage de ses effets. 

Le chanvre est une fibre dont la culture ne requiert que peu d’eau (généralement l’eau de pluie suffit), elle est rarement sujette aux maladies et pousse très bien sans l’aide de pesticides.

Quelle est la différence entre le chanvre et le cannabis ? Et bien c’est absolument la même chose ! On utilise le terme “cannabis” pour les usages psychotropes et “chanvre” pour toutes les autres utilisations

Où le cultive-t-on ?

La France est le premier producteur mondial de chanvre juste devant la Chine avec entre 8 000 à 10 000 hectares cultivés et près de 90 000 tonnes récoltées par an. Pendant longtemps, cette culture était localisée dans l’est de la France avant de s’élargir à l’ensemble du territoire. Les acteurs français principaux de ce domaine sont : 

Culture de Chanvre

Le chanvre français, une culture écologique et responsable

Portées par une poignée d’acteurs engagés et les rares détenteurs de savoir-faire de cette fibre en France, des initiatives prometteuses ont permis de mettre sur le marché les premiers textiles en chanvre.

Le développement s’est porté par ailleurs vers les matériaux biosourcés et l’écoconstruction à partir de la chènevotte ou bois de chanvre. Pour entamer une transition écologique, le chanvre bio est une alternative idéale. Il n’est pas capricieux en ce qui concerne le climat ! Il s’adapte à son environnement. 

En France, on retrouve les principales cultures bio en Occitanie, les sols de cette région étant préservés des pesticides.

La transformation des fibres

Lin & Chanvre bio, une association Normande participe à la relance du chanvre dans le domaine du textile sur le modèle de la filière lin (voir notre article sur le lin). La coopérative Virgocoop associée à un agriculteur engagé, Pierre Amadieu, œuvrent pour le renouveau de cette filière en Occitanie. Ils font des recherches sur la transformation industrielle du chanvre en fibre textile. Ils font peigner la fibre par la dernière entreprise de peignage française, l’entreprise Peignage Dumortier, dans le nord de la France, pour ensuite envoyer la fibre aux deux seuls filateurs français : Safilin, dont les usines sont en Pologne, ou Emmanuel Lang, tisseur qui fait de l’expérimentation avec la relance récente d’une filature au sec en Alsace. La filière locale est donc interrompue pour ce qui concerne les filatures, second problème de la relance. Tous les professionnels travaillent en conséquence avec la seule filature encore en activité, implantée en Roumanie. 

Plusieurs projets liés à la production et à la transformation de chanvre textile, portés par une nouvelle communauté locale résolue, réseau d’agriculteurs bio ou non, de teilleurs, de peigneurs, de filateurs, de tisseurs et de tisserands, de filateurs, de designers textile et d’éditeurs textile, sont actuellement en gestation en France, afin de démocratiser l’usage de cette fibre facile et vertueuse, avec notamment la mise récente sur le marché de « jeans en chanvre ».

 

Cordelette en Chanvre
Graines de Chanvre

Les avantages de la culture du chanvre

Utiliser le chanvre dans l’industrie textile procure un certain nombre d’avantages considérables :

    1. Le chanvre, c’est solide ! Cette fibre est robuste, elle va donc résister à l’usure du temps.
    2. Créateur d’emploi français ! Qui dit premier producteur français dit également générateur d’emploi, les cultures étant éparpillées sur tout le territoire, de nombreuses régions peuvent être impactées par une augmentation de la production.
    3. Un allié à l’environnement ! comme vu précédemment cette plante est peu gourmande en eau et en pesticides. Cette fibre est même bénéfique à l’environnement car elle stocke le carbone (environ 15 tonnes / hectares/an).
    4. Une culture en cycle court
    5. Zéro déchet! Son autre intérêt réside dans le fait que les tiges comme les graines exploitées pour une grande variété de produits sont entièrement valorisables, elles ne génèrent aucun déchet

Les différents usages des fibres et graines

Le chanvre se divise en 4 éléments : la chènevotte, les graines, les fleurs et les fibres. Chaque partie est utilisée dans un secteur d’activité spécifique. 

Le Chanvre dans le textile

Bon c’est bien joli tout ça, mais nous on veut savoir quels sont les textiles que l’on peut trouver en chanvre !

Il existe bien sûr des vêtements : t-shirts, polos, pantalons, jeans, chemises, robes, gilets, leggings, bonnets, shorts, cols roulés, ceintures, chaussettes …

Mais nous pouvons également ajouter les articles de linge de maison : linge de lit, draps, housses, taies d’oreiller, lingettes lavables, couvertures …

Little Wood
Avani Apparel
Atelier Tuffery

Ou encore pour fabriquer des toiles d’ameublement, voiles de bateaux, sacs militaires, toiles de tentes…

Les avantages : 

Le chanvre est utilisé pour les propriétés suivantes :

    • Solidité : on le répète depuis le début mais le chanvre c’est du costaud, c’est d’ailleurs l’une des fibres les plus robustes donc durable dans le temps (consommer moins et mieux).
    • Protection thermique : assez similaire au lin de ce côté-là (voir article sur le lin), le chanvre absorbe l’humidité et sèche très rapidement, ce qui lui permet d’être un tissu qui s’adapte parfaitement à toutes les saisons. Il tiendra chaud en hiver et sera léger l’été.
    • Antibactérien : cette fibre a la capacité de ralentir la prolifération de bactéries donc de prévenir les mauvaises odeurs et les allergies.
    • Protection UV : grâce à sa forte densité, due aux fibres et au tissage, le chanvre protège des rayons du soleil !
    • Lavé / porté : le chanvre se froisse très peu ! Pas besoin de séchage particulier ou de repassage (idéal pour les lazy du fer à repasser)

Les limites : 

Mais comme toute matière il existe toujours des points noirs à son usage (sinon on porterait tous des fringues en chanvre depuis belle lurette !) :

    • C’est rugueux : et oui cette fibre rustique et robuste n’est pas des plus douces et soyeuses. Ça pique et ça démange … Pour atténuer cette sensation, la fibre sera souvent mêlée au coton. Mais sinon il faut juste attendre … au bout d’un certain nombre de lavage cette matière s’adoucit.

Les autres usages du Chanvre

On utilise les graines ou chènevis pour fabriquer :

    • Farine : cette farine est sans gluten, idéale pour les allergies et intolérances.
    • Huile : cette huile est un allié diététique, riche en oméga 3 et 6 et faible en acides gras saturés. Utilisée également en cosmétiques, elle est excellente pour nourrir et réparer la peau (et bien plus encore, mais ce n’est pas le thème de cet article !)
    • Boissons : lait, limonade, bière, thé …

On utilise l’intérieur de la tige ou chènevotte pour la confection de paillage animal et végétal pour l’agriculture et dans le bâtiment écoconstruction. En panneaux, en béton de chanvre ou tout simplement en enduit mélangé à de la chaux, c’est un isolant très peu inflammable, sans émission de gaz et nos amis les rongeurs n’en sont pas fans !

L’extérieur de la tige contient la fibre utilisée pour la confection de pâte à papier ou filasse pour les cordages ou les produits composites.

Chanvre VS Coton

Nous connaissons tous le coton mais un peu moins le chanvre qui pourtant est plutôt intéressant aux vues de ce que nous avons lu précédemment. Mais pour aller plus loin, si nous faisions un petit comparatif de ces 2 matières !

Comment entretenir ses textiles en chanvre ?

Le chanvre se lave super facilement ! Il n’y a rien de particulier à savoir, à la machine ou à la main il sera toujours impeccable. Il faudra néanmoins être vigilant si la fibre de chanvre est mélangée avec du lin, de la soie ou toute autre matière plus délicate.

Le repassage doit être effectué chaud avec beaucoup de vapeur pour détendre les fibres et assouplir le tissu. 

Les marques de la Saperie

Laisser un commentaire